Marquages & poinçons

Le marquage regroupe l'ensemble des gravures et de poinçons figurant sur un ouvrage et les règles et représentation sont différents selon les pays.

Figurent le plus souvent sur une pièce en France:

  • le poinçon de titre, indiquant la nature du métal utilisé

  • le poinçon de maître, ou poinçon de responsabilité, indiquant l'atelier fabricant

  • le cas échéant : le poinçon de l'importateur

  • le numéro de gravure unique (ou UGS), aussi appelé numéro de série

  • tout type de gravure effectuée à la main ou au laser, pouvant être l'occasion de préciser une date de fiançailles, un prénom, etc.

Qu'est-ce qu'un poinçon ?

Un poinçon est un minuscule marquage sur le métal qui d'un signe donne beaucoup d'informations. Une pièce peut être marquée de plusieurs poinçons différents et leur lecture est facilité par l'utilisation d'une loupe.

Les puristes parlent "d'insculper" un poinçon sur le métal. Ce qu'il faut savoir, c'est qu'on peut le frapper ou bien le graver au laser. Ce dernier procédé est de plus en plus courant. Si le poinçon est frappé, on utilise un outil appelé poinçon, qui se présente sous la forme d'un stylet d'acier dont la pointe dévoile en relief le signe à marquer sur le métal. On l'appose sur la partie à poinçonner, que l'on imprime sur l'ouvrage en le frappant à l'aide d'un maillet.

Il y en existe différents types, ils peuvent être obligatoires ou optionnels:

  • le poinçon de titre

  • le poinçon de maître

  • le poinçon d'importateur

  • le poinçon indiquant une pièce d'occasion

  • le poinçon du bureau de garantie (Royaume Uni)

  • le poinçon Lettre (Royaume Uni)

  • le poinçon commémoratif (sur bijoux royaux ou fabriqués dans des pays de tradition royaliste)

  • le poinçon indiquant le métal Fairtrade

  • le poinçon décoratif

Poinçon de titre​

En la matière, la réglementation française est très stricte et les ouvrages commercialisés en France, même s'ils ont été fabriqués à l'étranger, doivent être conformes aux titres légaux, certifiés par les poinçons de garantie. On parle alors de la teneur du métal pur dans un alliage par millième, qui s'écrit également ‰

Les métaux précieux se déclinent par pureté ainsi:

  • or : 999, 916, 750, 585 et 375 millièmes ;

  • argent : 999, 925 et 800 millièmes ;

  • platine : 999, 950, 900 et 850 millièmes.

​On peut aussi préciser que :

  • Un bijou contenant 999‰ d’or est un bijou de 24 carats.

  • Un bijou contenant 750‰ d’or est un bijou 18 carats.

  • Un bijou contenant 585‰ d’or est un bijou 14 carats.

  • Un bijou contenant 375‰ d’or est un bijou 9 carats.

En joaillerie:

L'or est indiqué d'une tête d'aigle.

L'argent est indiqué d'une tête de Minerve.

Le platine est indiqué d'une tête de chien.

Il est à noter que les ouvrages en dessous de 3gr sont dispensés de poinçons de titre.

Bien souvent, les bijoutiers et joailliers précisent le titre en rajoutant une gravure supplémentaire: "750" pour l'or 18 karats par exemple, ceci afin de conforter et de rassurer le client lors de son achat.

poincons_francais.jpg

Poinçon de maître

En France, le poinçon de maître est propre à chaque atelier fabricant et doit être, tout comme celui d'importateur, enregistré au bureau de la garantie.

 

Cependant les obligations de même que les significations des poinçons varient selon les pays.

Les marquages sont très importants dans notre industrie à tous les échelons de l'activité, des bagues aux objets, y compris les montres.

Ils permettent :

  • d'identifier le titre d'une pièce

  • de dater un objet

  • d'identifier une marque

  • d'identifier un fabricant

  • d'authentifier une pièce ou encore de prouver son origine

En France, le poinçon de maître et le poinçon de titre sont obligatoires.

Poinçons du monde

Chaque pays dispose de réglementations différentes, plus ou moins strictes. Bien souvent pour identifier les métaux précieux, on y figure les titres de pureté tu métal, pour l'or par exemple: 750, 585, 750, 916 ou 999. On peut remarquer des gravures chiffrées au milieu d'une balance ou gravées tel que. Parfois, on peut même voir un "18K" tout simplement gravé à la pointe sur le revers d'un ouvrage.

Il arrive que l'on méprenne des poinçons. Par exemple, le poinçon étranger d'un bureau de garantie du pays ou de la région où l'ouvrage a été poinçonné peut parfois faire penser à un poinçon de maître. Il est donc important de vérifier l'ensemble des marquages sur une pièce. Si l'on part en quête de déchiffrer les poinçons, il faut alors s'équiper d'ouvrages sur le sujet et consulter certains sites web dédiés. Il est aussi parfois nécessaire de s'adresser à des experts.

Pour en savoir plus: https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/vosdroits/F31199

Vous souhaitez connaître les sources pour vos recherches de poinçons ?